Le ministre volontaire David Dempster considère le bénévolat comme sa priorité.

David Dempster au Kenya

David procurant des soins aux patients de l’hôpital général de Port-au-Prince à Haïti
David Dempster est un ministre volontaire de Scientologie, récemment revenu de Haïti, où il a participé aux actions de secours de l’Église de Scientologie suite à cette catastrophe. David s'occupe d'une hotline d’assistance dans la région de la baie de Tampa. Sur la base de sa grande expérience en tant que ministre volontaire, il a été invité à effectuer une série de séminaires au Kenya (Afrique), l’an dernier. Voici son histoire.

« Je viens de Perth, un ancien port magnifique sur la côte est de l’Ecosse. Je vis aux Etats-Unis depuis vingt ans. J’ai habité à Los Angeles la plupart du temps mais je vis à Clearwater, en Floride, depuis quatre ans.

« J’ai le point de vue que nous devons tous nous aider les uns les autres. A une petite échelle, cela signifie aider vos amis et votre famille, et à une plus grande échelle, cela comprend le fait de tendre la main aux gens dans la société autour de nous et à ceux qui sont dans le besoin partout dans le monde.

« Quand je suis arrivé à Clearwater, j’ai réalisé que des gens étaient dans des situations difficiles et avaient besoin d’un coup de main. J’ai donc commencé à m’occuper d’un groupe appelé Hotline des ministres volontaires de la Baie de Tampa.. Les gens appellent parce qu'ils cherchent de l'aide par rapport à leur mariage, à leur carrière, à leurs études et à beaucoup d’autres choses. Nous les aidons, en utilisant la technologie développée par le fondateur de l’Église de Scientologie, Ron Hubbard.

« Il y a quelques mois, à la fin du mois d’août, j’ai reçu un appel téléphonique me demandant si je pouvais aller au Kenya pour présenter des séminaires de ministres volontaires à différentes associations. J’ai tout de suite accepté. En tant que consultant en informatique indépendant, je pouvais me libérer de mon travail. J’ai présenté des séminaires sur la communication, les bases de l’organisation, la prévention contre la drogue et la résolution des conflits. J’ai enseigné les procédés d’assistance spirituelle de Scientologie, des procédures qui aident l’individu à s’orienter dans son environnement, à améliorer son ton émotionnel et peuvent lui permettent de se remettre plus rapidement après un accident, une perte, un traumatisme ou une maladie.

« Je suis retourné au Kenya peu après et j’ai organisé une formation plus complète de ministre volontaire pour un groupe de chefs scouts de l’Association des scouts du Kenya.

« Enfin, cette année, je suis allé à Haïti dans le cadre de la mission de secours après le séisme.

« Il y avait certains patients dans les hôpitaux d’Haïti qui ne réagissaient pas bien aux traitements médicaux, avant de recevoir un procédé d'assistance spirituelle de Scientologie. En s'adressant aux aspects spirituels et émotionnels du traumatisme, ils ont commencé à se sentir mieux.

« Ma formation de ministre volontaire a fait une grande différence dans ma capacité à aider ces gens. C’est à cause de cette formation et des compétences des ministres volontaires que la devise de ce programme est : On peut y faire quelque chose. »