Les ministres volontaires de Scientologie d’Australie aident les Iles Samoa à se remettre du tsunami

Une équipe de ministres volontaires de Scientologie d’Australie aide Samoa à se remettre du tsunami qui a frappé l’île le mardi 29 septembre 2009 au matin.
« Nos procédés d’assistance de Scientologie constituent le “premier soutien spirituel” dont les gens ont besoin en cas de catastrophe », a déclaré Mathew Andrews, porte-parole de la tournée caritative des ministres volontaires de Scientologie dans le Pacifique Sud, qui coordonne les secours d’urgence des ministres volontaires à Samoa.

Une équipe de ministres volontaires de Scientologie d’Australie est en train d’aider les Iles Samoa à se remettre du tsunami qui a frappé l’archipel le mardi 29 septembre au matin. Le raz de marée a dévasté des villages entiers et a fait au moins 140 victimes.

Un tremblement de terre de magnitude 8 s’est produit à 190 kms au large des côtes et a réveillé les habitants des Samoa à 6h48 du matin. Dix minutes plus tard, une première série de quatre vagues allant de quatre à six mètres de haut a frappé la côte et a déferlé sur les terres, détruisant tout sur leur passage.

Avertis de cette catastrophe, des scientologues de Sydney, en Australie, se sont envolés vers l’île dévastée. Là, ils ont rejoint une équipe de Samoans qui avaient été formés en tant que ministres volontaires en 2008, lors du passage de la tournée caritative des ministres volontaires du Pacifique Sud dans leur pays. Ils travaillent ensemble pour aider les autorités locales à fournir des services de base aux milliers de survivants qui vivent dans des abris de fortune depuis la catastrophe.

Les ministres volontaires de Scientologie ont installé le quartier général de leurs activités de secours sous leur tente jaune vif. Là, comme dans les abris et les villages à travers toute l’île, ils administrent des procédés d’assistance spirituelle de Scientologie, développés par le fondateur de la Scientologie  Ron Hubbard, qui peuvent aider les gens à se remettre plus rapidement des effets émotionnels et spirituels d’un traumatisme, d'une maladie ou d'une blessure.

« Nos procédés d’assistance de Scientologie sont les “premiers secours spirituels” dont les gens ont besoin après une catastrophe », a déclaré Mathew Andrews, responsable de la Tournée caritative des ministres volontaires de Scientologie dans le Pacifique Sud et coordinateur des équipes de ministres volontaires aux Samoa. « Des gens qui sont en deuil, qui ont mal ou sont accablés par la tragédie deviennent plus extravertis et peuvent commencer à se tourner vers l’avenir. Nous avons aidé un homme qui avait mal et pouvait à peine marcher. Aujourd’hui, nous l’avons vu en ville. Il était souriant, marchait facilement et il est venu me serrer la main. »